Cygne noir

Un « cygne noir » est un événement imprévisible qui a une très faible probabilité d’arriver mais qui a des conséquences très importantes s’il se réalise. Ce concept de « théorie du cygne noir » a été développé par le philosophe Nassim Nicholas Taleb dans son livre Le Cygne noir.

Un cygne noir est l’illustration d’un biais cognitif. Si on ne croise et n’observe que des cygnes blancs, on aura vite fait de déduire par erreur que tous les cygnes sont blancs. C’est ce qu’ont longtemps cru les Européens avant de faire la découverte de l’existence des cygnes noirs en Australie. En réalité, seule l’observation de tous les cygnes existants pourrait nous donner la confirmation que ceux-ci sont bien toujours blancs. Cependant, prendre le temps et les moyens d’observer tous les cygnes de la Terre avant de confirmer qu’ils sont tous blancs n’est pas envisageable. Il paraît préférable de faire la supposition hâtive qu’ils sont blancs, dans l’attente de voir la théorie infirmée par l’observation d’un cygne d’une autre couleur. Ainsi construisons-nous des raisonnements à partir d’informations incomplètes, ce qui nous conduit à aboutir à des conclusions erronées.

Exemple de cygnes noirs passés (des événements imprévisibles qui ont eu un impact considérable sur le monde) :

  • Les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis
  • La montée au pouvoir de Hitler dans les années 30
  • La chute et le démantèlement de l’URSS
  • La faillite de la banque Lehman Brothers
  • L’explosion de la bulle Internet

Cygne noir

 

« Back to Glossary Index

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *