Nike, la croissance ralentit

Nike a publié, hier soir, les résultats financiers de son premier trimestre fiscal (décalé).

Le chiffre d’affaires atteint 9,1 milliards de dollars, en hausse de 8,2% (10% à taux de change constant) par rapport à la même période de l’an dernier (8,41 milliards de dollars). Le bénéfice net est en hausse de 6% à 1,2 milliards de dollars et le bénéfice net par action ajusté est de 0,73$ (+9%) après 0,67$ un an plus tôt (effet relutif des rachats d’actions).  Les bénéfices ont été gonflés par un taux d’imposition en forte baisse sur le trimestre, en raison du règlement de litiges fiscaux.

Le carnet d’ordre mondial de Nike est en hausse de 5% (7% hors effets de changes) tandis que le carnet de commande aux Etats-Unis est en hausse de seulement 1%. Ce ralentissement des commandes faisait chuter l’action de 4% en après-bourse à New York.

Lire le communiqué des résultats du premier trimestre 2017 de Nike 

Même si sa croissance ralentit un peu ces derniers temps, Nike fait partie des entreprises extraordinaires (au sens de Warren Buffett). Sa rentabilité reste très élevée et sa taille lui permet de sponsoriser les meilleures équipes et les meilleurs sportifs. Nike dispose assurément d’un MOAT par sa marque et sa taille. Les chiffres des 10 dernières années sont remarquables tant au niveau de la croissance que de la rentabilité :

Chiffres Nike

La valorisation de Nike est donc logiquement très élevée, à presque 26 fois les profits. Nous sommes acheteur de la valeur autour de 45 dollars par action.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *